Les Canadiens et Canadiennes épargnent-ils assez pour la retraite?

« De combien ai-je besoin pour prendre ma retraite? » Voilà une question qui trotte dans la tête de bien des gens.

Et bien sûr, la réponse est : « Ça dépend ». Jusqu’à quel âge vivrez-vous? Quel train de vie comptez-vous mener? De quels soins aurez-vous besoin?

En partenariat avec Ipsos, l’Institut canadien des actuaires a mené un sondage permettant de brosser une vue d’ensemble de la situation. Voici quelques-unes de leurs observations.

Combien faut-il mettre de côté pour la retraite?

Le montant varie d’une personne à l’autre, mais voici un point de départ : les actuaires ont calculé qu’une personne qui prend sa retraite à 65 ans doit posséder environ 900 000 $ d’économies pour toucher un revenu annuel de retraite de 50 000 $. Ils supposent ici une inflation de 2 % et un taux de rendement à la retraite de 3,5 % pendant 20 ans.

Et combien les gens mettent-ils réellement de côté?

Selon les résultats du sondage, plus d’un retraité canadien ou d’une retraitée canadienne sur quatre détient 50 000 $ ou moins en épargne et en placements. Environ la même proportion dit avoir mis de côté entre 250 000 $ et 1 000 000 $, et une petite fraction seulement aurait épargné davantage.

Combien de temps devra durer cette épargne?

Au Canada, on vit plus longtemps que jamais. La plupart des Canadiens et Canadiennes font des efforts pour favoriser leur santé, ce qui, en combinaison avec les avancées de la médecine moderne, contribue probablement à allonger l’espérance de vie. S’il s’agit généralement d’une bonne nouvelle, cette réalité augmente le risque de survivre à ses revenus de retraite – il faut donc adapter sa stratégie d’épargne.

Quel type de soins seront nécessaires?

Seul un petit nombre d’entre nous estime probable de devoir recourir à un établissement de soins de longue durée ou à une maison de soins infirmiers au cours de notre vie. Mais en réalité, les trois quarts des gens qui vivent au-delà de 85 ans y ont recours.

Il est donc important d’établir un plan. Or, pour toutes sortes de raisons, la majorité de la population n’a pas de plan financier pour sa retraite. Si vous faites partie de ce lot, nous vous invitons à y réfléchir et à parler à un planificateur financier. Vous vous en remercierez.

Pour en savoir plus sur les actuaires du Canada et leurs champs de compétence, visitez cia-ica.ca

Related Content

Trois conseils pour récupérer l’argent qui vous est dû

Trois conseils pour récupérer l’argent qui vous est dû

Personne n’aime laisser de l’argent sur la table. Pour les personnes qui ont du mal à faire face à l’augmentation du coût de la vie et qui peinent à payer leurs factures, il est très important d’obtenir ce qui leur est dû. Voici donc trois façons de récupérer de...

lire plus