Composer avec les coûts cachés de la copropriété

La copropriété a connu une flambée de popularité au cours des dernières décennies. C’est d’ailleurs sous cette forme que se fait l’investissement le plus important d’une vie pour un nombre grandissant de Canadiens et Canadiennes.

Un immeuble en copropriété peut être une option attrayante pour son coût, sa commodité, ses installations et son emplacement. L’un des avantages, c’est qu’on y partage le risque et le fardeau de l’entretien et de la réparation avec les propriétaires des autres unités. De plus, on a son mot à dire sur la façon dont l’immeuble est géré.

Au fil du temps, le bâtiment et son infrastructure se détériorent et nécessitent des travaux, ce qui est normal. C’est pourquoi les charges communes viennent alimenter un fonds d’administration, pour couvrir les dépenses récurrentes et l’entretien, et un fonds de prévoyance, pour couvrir les dépenses majeures à venir. La constitution d’un généreux fonds de prévoyance est primordiale.

Si les montants à débourser chaque mois sont – habituellement – prévisibles, certains risques peuvent néanmoins engendrer des dépenses imprévues.

En tant que professionnels et professionnelles de l’évaluation des risques, les actuaires ont l’habitude de formuler des conseils pour l’orientation de politiques gouvernementales sur l’assurance, entre autres choses. Ainsi, ils sont en mesure de détecter et de quantifier les risques, ce qui aide les copropriétaires à prévoir le coup en garnissant suffisamment leur fonds de prévoyance.

Certains risques sont de nature économique; pensons par exemple à une mauvaise gestion financière de la part du conseil d’administration de la copropriété, à une hausse des taux d’intérêt ou à l’inflation. D’autres sont encore plus imprévisibles, comme les changements climatiques. Or tous les immeubles ne sont pas conçus pour résister aux conditions de plus en plus extrêmes qui font augmenter les primes d’assurance et les coûts de réparation.

Mais que pouvez-vous y faire?

Voici ce que les actuaires conseillent aux copropriétaires :

  • Renseignez-vous de façon proactive sur la santé financière de votre association de copropriétaires.
  • Faites connaissance avec vos voisins et parlez aux membres de votre conseil d’administration.
  • Posez des questions – c’est votre droit.
  • Exercez votre droit de vote pour vous assurer que les membres du conseil d’administration maîtrisent bien les finances et agissent dans l’intérêt des copropriétaires.
  • Autant que possible, faites réparer, rénover et remplacer rapidement les installations communes comme le toit, la piscine, l’ascenseur ou le stationnement, avant que les travaux ne deviennent urgents.

En outre, encouragez le conseil d’administration à solliciter l’avis de spécialistes avant de prendre des décisions. Les spécialistes de l’entretien peuvent vous éviter des dépenses inattendues en recommandant les bonnes mesures préventives à prendre. Ceux de la finance peuvent vous aider à faire une bonne planification, pour ainsi avoir assez d’argent de côté pour couvrir les frais récurrents et toute facture imprévue. Ils peuvent aussi recommander des mesures particulières à appliquer pour que votre fonds de prévoyance demeure stable et bien garni.

Pour en savoir plus sur les actuaires du Canada et leur gestion des risques, rendez-vous à cia-ica.ca

Related Content

Trois conseils pour récupérer l’argent qui vous est dû

Trois conseils pour récupérer l’argent qui vous est dû

Personne n’aime laisser de l’argent sur la table. Pour les personnes qui ont du mal à faire face à l’augmentation du coût de la vie et qui peinent à payer leurs factures, il est très important d’obtenir ce qui leur est dû. Voici donc trois façons de récupérer de...

lire plus