Ce que vous devez savoir à propos des greffes d’organes et de cellules souches

Les patients atteints de diverses maladies telles que le cancer ou des affections touchant un organe vital, dont l’état s’aggrave, cherchent souvent à recevoir une greffe d’organe ou de cellules souches. Les receveurs de greffe doivent tenir compte de quelques facteurs importants.

La liste d’attente
Environ 4300 Canadiens sont sur la liste d’attente pour recevoir un don d’organe. Un seul donneur peut sauver jusqu’à huit vies et en aider des dizaines d’autres, permettant ainsi de restaurer la vue, de réparer des lésions tissulaires, etc. Malheureusement, en raison de la pénurie de donneurs, environ 250 personnes décèdent chaque année dans l’attente d’un donneur.

Alors que moins d’un quart des Canadiens sont inscrits comme donneurs d’organes, il existe un moyen simple de s’inscrire comme donneur auprès du ministère de la Santé de votre province, ce qui peut potentiellement sauver des vies.

Vous pouvez également devenir ce que l’on appelle un « donneur vivant ». L’organe le plus couramment donné par un donneur vivant est le rein. Les personnes en bonne santé en ont deux, mais n’ont besoin que d’un seul pour vivre normalement. Le don de parties d’autres organes, notamment le foie et les poumons, est également possible.

Une menace virale
Les Canadiens vulnérables, tels que les personnes greffées, les nourrissons, les personnes âgées ou les personnes immunodéprimées, peuvent être vulnérables à de nombreux virus ou infections.

Il existe un virus commun appelé cytomégalovirus (CMV) auquel la moitié des adultes canadiens sont exposés au moins une fois dans leur vie. Grâce à un système immunitaire sain pour combattre le virus, la plupart des gens ignorent qu’ils en sont porteurs.

Après une greffe, les patients doivent prendre des médicaments qui suppriment le système immunitaire afin d’empêcher le corps de rejeter le nouvel organe ou les cellules souches qu’ils ont reçus. En raison des effets secondaires de l’immunosuppression, les patients ont souvent plus de mal à combattre les infections telles que le CMV, qui peuvent mettre leur vie en danger.

Les receveurs de greffe peuvent être exposés au CMV de trois manières : par contact avec les fluides corporels d’une personne positive au CMV, par une forme réactivée si le receveur a déjà été infecté, ou par la présence du virus dans l’organe ou les cellules souches greffés.

Les symptômes du CMV peuvent inclure de la fièvre, des douleurs musculaires et articulaires, une inflammation du foie et divers troubles sanguins. Chez les receveurs de greffes, elle peut avoir de graves conséquences, notamment le rejet du nouvel organe par l’organisme, et même la mort.

Si vous ou un membre de votre famille subissez une procédure de greffe, parlez à votre médecin des risques liés au CMV et de ce que vous pouvez faire pour vous protéger.

Related Content

Conseils pour éviter un empoisonnement accidentel

Conseils pour éviter un empoisonnement accidentel

Le mot poison peut évoquer des images tirées de romans à mystère et policiers classiques. Les empoisonnements accidentels sont cependant l’une des principales causes de blessures et de décès évitables au Canada. Les médicaments, le cannabis, les produits d’entretien...

lire plus
Ce que vous ignorez pourrait être dangereux

Ce que vous ignorez pourrait être dangereux

Vous seriez surpris de savoir combien de produits chimiques potentiellement toxiques se trouvent probablement dans votre maison. De l’eau de Javel aux capsules colorées de détergent à lessive, en passant par les produits d’entretien ménager, la peinture et le liquide...

lire plus
Conseils pour rester au frais quand il fait chaud

Conseils pour rester au frais quand il fait chaud

Au cours de l’hiver, nous rêvons souvent aux belles journées de l’été. Toutefois, les températures peuvent devenir trop élevées pour en profiter. Voici quelques conseils pour rester au frais quand il fait chaud. Vérifiez le bon fonctionnement de votre climatiseur Si...

lire plus
Ce qu’il faut savoir avant une vague de chaleur

Ce qu’il faut savoir avant une vague de chaleur

À l’instar des tempêtes hivernales et des incendies de forêt, vous avez peut-être remarqué que les vagues de chaleur sont devenues plus fréquentes et plus intenses au cours des derniers étés. Cette année, prenez des mesures pour rester en sécurité, et préparez-vous à...

lire plus